Brochure Clause bénéficiaire d'une assurance-vie

Dans le contrat de votre assurance-vie ou assurance-décès, vous désignez un bénéficiaire. La présente brochure souligne l'importance d'une telle clause bénéciaire.

Savez-vous encore qui recevra votre argent après votre décès ? Vous disposez d’une assurance-vie ou d’une assurance décès. Lisez une fois votre contrat. Dans celui-ci, vous avez désigné un bénéficiaire. En général, cela fait un moment déjà. Savez-vous  encore qui est le bénéficiaire ? Choisiriez-vous aujourd’hui le même ? Tout peut en effet changer rapidement : 

  • votre situation personnelle : vous avez depuis lors rédigé un testament, …
  • la composition de votre ménage : l’un de vos enfants est décédé, …
  • la législation : les cohabitants légaux ont acquis entretemps un droit successoral, …

Consultez la brochure 

Le choix du bénéficiaire peut être lourd de conséquences

Dans le cas d’une clause bénéficiaire « succession », votre capital assuré est versé suivant les règles légales de succession, autrement dit selon les mêmes règles qui s’appliquent pour vos autres biens. Le mode de partage de ce capital dépend donc du degré de parenté avec vous (votre conjoint, votre frère, votre enfant, votre petit-enfant, …). Si vous avez rédigé un testament, le partage dépend également de ce que stipule le testament quant à la question de savoir qui a droit à quelle part de
votre héritage. 

En cas de clause bénéficiaire "héritiers légaux", votre capital assuré est toujours versé en parts égales et seulement aux personnes qui aux termes de la loi sont vos héritiers. Si votre contrat d’assurance-vie mentionne un de ces types de bénéficiaires, le mieux est de parcourir les exemples repris dans la présente brochure. Le choix de votre bénéficiaire peut en effet être lourd de conséquences.