Comme de coutume, la police a de nouveau réalisé cet été de nombreux contrôles d’alcoolémie dans le cadre de la campagne BOB été. Du 6 juin au 2 septembre, des contrôles en matière de conduite sous influence ont été menés sur l’ensemble du territoire. Pas moins de 364.050 conducteurs ont été contrôlés et il s’est avéré que 2,55 % d’entre eux étaient sous influence. C’est 0,15 % de moins que l’an dernier. Ces résultats sont encourageants.

Même si la campagne vient de s’achever, la police compte sur les conducteurs pour continuer à poser le bon choix. Les solutions alternatives ne manquent pas : désigner un BOB, loger sur place, appeler un taxi ou prendre les transports en commun. Les efforts à fournir ne sont pas énormes, mais ils permettent d’éviter de lourdes conséquences et de mettre moins de vies humaines en danger.

Lorsque la police s’est rendue sur place cet été pour procéder à des constatations dans le cadre d’un accident, 22 % des conducteurs ont été contrôlés positifs, soit un conducteur sur cinq. Cela illustre bien les dangers de la conduite sous influence. Un pic est toujours constaté lors des nuits de week-end : 290 conducteurs ont été pris en faute dans le cadre d’accidents avec dégâts matériels, 139 dans le cadre d’accidents avec lésions corporelles.

Les résultats complets de la campagne BOB se trouvent ici.