Le Parlement flamand a adopté les nouveaux socles de compétences pour les deuxième et troisième degrés de l’enseignement secondaire. Quant à savoir s’ils deviendront réalité, il convient d’attendre encore un peu étant donné que l’organisation faîtière de l’enseignement catholique a saisi la Cour constitutionnelle ; les socles de compétences seraient trop détaillés et inapplicables.

Les socles de compétences déterminent ce qu’un enfant doit connaître et pouvoir appliquer au terme d’une année scolaire ou d’un degré. Il s’agit d’objectifs minimums au niveau des connaissances, notions, aptitudes et attitudes.

Les socles de compétences adoptés prévoient seize compétences clés. L’une d’entre elles concerne les compétences économiques et financières. Dans celles-ci, l’attention est portée sur la consommation responsable, l’autonomie financière et le fonctionnement des entreprises. La partie financière est axée sur les connaissances pratiques qui sont nécessaires dans la vie adulte. Comment effectuer un paiement en toute sécurité ? Comment bien gérer mon budget ? Quels sont les risques ? Faire mieux comprendre les produits financiers figure également parmi les objectifs.

Le site Web de VRTnieuws reprend le commentaire suivant de Kristof De Witte, professeur à la Faculté Économie et Sciences de l’Entreprise de la KU Leuven : “Nous constations par exemple dans le passé que les élèves quittaient l’enseignement secondaire sans savoir ce qu’est une hypothèque ou une rente fixe ou variable. Désormais, ils devront également connaître la différence entre frais uniques et frais récurrents, et ils devront savoir ce que signifie exactement la notion de responsabilité dans le secteur de l’assurance ». Les aptitudes financières doivent rendre la prochaine génération moins vulnérable dans la société.

Pour de plus amples informations sur les compétences clés : onderwijsvlaanderen.be