Afin d’éviter que la profession de « médecin d’assurance » ne devienne un métier en pénurie, Assuralia a créé fin 2018 l’asbl Expecto en collaboration avec les associations professionnelles concernées. Après un an seulement, l’initiative porte déjà ses premiers fruits.

Le secteur de l’assurance fait appel à quelque 150 médecins d’assurance tant lors du processus de souscription que dans le cadre du traitement des sinistres assurés. Ces médecins experts devraient idéalement être un peu plus nombreux, d’autant plus que leur âge moyen est de plus de 60 ans.

En collaboration avec Abefradoc et Benevermedex, qui sont respectivement les associations professionnelles francophone et néerlandophone des médecins d’assurance, Assuralia a fondé l’asbl Expecto afin de financer des places de stage pour les médecins d’assurance.  Il s’agit d’un stage à temps plein de deux ans (pour les étudiants qui le combinent simultanément avec la formation de médecin d’assurance) ou d’un stage d’un an à temps plein ou de deux ans à temps partiel (pour les autres assistants). Les places de stage sont cofinancées par Expecto et le maître de stage.

Afin d’intéresser les médecins et les étudiants en médecine à la profession de médecin expert auprès d’assureurs privés, Expecto a lancé le site Internet www.dr-expecto.be. Des médecins d’assurance exposent ainsi un aspect pratique déterminé de leur profession par le biais de capsules vidéo, qui seront également diffusées sur les réseaux sociaux dans les mois à venir. Les atouts de cette profession sont aussi mis en lumière dans des publications qui sont disponibles dans les facultés universitaires. Expecto soutient en outre le fonds Benevermedex existant « Assure your future ».  Ce fonds, qui est géré par la Fondation Roi Baudouin, a pour but d’améliorer et de professionnaliser l’assise scientifique de la médecine d’assurance.

À la suite notamment de ces actions de communication, quelque 25 personnes ont pris contact avec Expecto et sept stages sont en cours actuellement. Parmi ces sept personnes, on compte deux médecins expérimentés et cinq jeunes médecins. Durant les prochains mois, Expecto envisage d’éventuels « stages éclairs » dans le cadre desquels un étudiant en médecine pourrait suivre et assister un médecin d’assurance quelques jours pour se faire une idée de ce métier de spécialisation.